les «RDV au GAC»

 

Le travail de Michel Jeannès opère dans les marges, les interstices sémantiques, sociaux , sociétaux, relationnels ou, comme dit l’artiste, dans les « franges du tapis » ( là où l’on se prend les pieds) .


A la fin des années 80, installé en Haute-Loire, il interroge avec d’autres artistes, le système de communication artistique, édite des documents pastiches du Musée d’art contemporain de Lyon, investit le calendrier des expositions de la revue Art Press pour une « traversée de l’histoire ».


Sur la dernière vingtaine d’année (1997-2017) il centre sa pratique autour d’un objet usuel : le bouton. Il consacre cet objet modeste « Plus petit objet culturel commun » et définit son travail comme une « Zone d’Intention Poétique (ZIP) » ouverte à la participation sociale.  Avec des amis, il fonde le collectif La Mercerie  dédié à l’intervention artistique en territoires et développe une pratique « in tissu » auprès des habitants du quartier de la Duchère à Lyon (1998-2012). A Lyon, avec l’aide d’ acteurs sociaux et culturels, il crée en 2003 les « Journées du Matrimoine © ». L’événement s’installe dans les Journées Européennes du Patrimoine et ouvre un nouveau territoire symbolique.


La cinéaste Agnès Varda a rendu hommage à son travail dans trois de ses films : Deux ans après  ( qui fait suite à Les Glaneurs et la Glaneuse 2000), Agnès de ci de là Varda  ( 2011) ; Les trois boutons ( 2015).


Depuis 2009, Michel Jeannès développe dans le réseau Facebook  les pérégrinations de « Monsieur Bouton »,  avatar à tête de bouton,  témoin actif et commentateur de l’art  et de son temps.


Actuellement, et ce depuis 2013, il met en œuvre une micro-brasserie au château de Lusigny-sur-Ouche (21360) : la Brasserie associative des sources de l’Ouche.  La bière et son brassage sont envisagés  comme  vecteur de convivialité, d’animation de réseau et de participation à l’ouverture et au développement culturel, symbolique et économique d’un château du 17e siècle


Expositions  (sélection):


Dan Peterman & Michel Jeannès, Le Creux de l’Enfer, Thiers nov. 1998-fev.1999

L’art sur la place, Musée d’art contemporain, Lyon 1998 et 2000

World Sunset Bank in Exposition Eduardo Ponce, Orlan, Jeannès, Maison de l’Image et du Son, Villeurbanne, 2000 ( présentés par galerie Vernay-Carron)

Vies à vies , Biennale de Melle, Melle 2005 ( commissariat : Dominique Truco)

Manque à l’appel, Galerie Satellite, Paris 2004

Lettres en souffrance, galerie Roger Tator, Lyon 2005 (avec Amnesty international)

Marianne mise à nu,  galerie Satellite, Paris, avril-mai 2007

Bonjour de France, Amami, Japon, 2008 ( avec galerie Satellite, Paris)

Zone d’Intention Poétique/ Journées du Matrimoine, Musée dauphinois, Grenoble 2007-2008 et avec la Maiso du Patrimoine de Villars de Lans (2008)

Marianne mise à nu/ D’élire aux éclats – trois pavés gravés dans une vitrine. Artothèque-médiathèque de Lyon (Commissariat : Françoise Lonardoni)

Marianne mise à nu, Le mur du fond, Saint-Julien-Molin-Molette, 2010.

 Mercerize , Le Rize, Villeurbanne, 2012  (direction :  Xavier de la Selle)

Ensemble ! , Galerie Defacto, Paris,2014 ( commissariat : Paul Ardenne)

Catacombe artistique, Musée dauphinois, 2014


Publications :

Histoires modestes du Cambodge 1999 (résidence au Centre culturel Français de Phnom Penh)

Préoccupations, n°17, Edition-Galerie L’Ollave Lyon-Rustrel 2002 ( sur invitation de Jean de Breyne)

Rencontres de Mai 2000 Art et éducation, De la nécessité de l’art aujourd’hui

Les Cahiers – Médiations, Coordination Cécilia de Varine (sld Jean-Louis Maubant), Villeurbanne 2003

Zone d’Intention Poétique, La lettre volée, Bruxelles, 2005.

Filer la métaphore : du bouton aux Journées du Matrimoine, Fage, Lyon 2010 (avec le Musée dauphinois, Grenoble)


Travaux d’écriture au long cours …en cours :


Journal du fibulanomiste ( Journal tenu depuis 2000 au gré des boutons trouvés dans la rue).

Chronométrie (mes ongles). En ligne sur le site www.notesbulletin.net depuis 1999