Etendue sur le lit, installée dans un angle de la pièce, mes yeux se fixent sur le mur, se posent
sur un détail.
Toutes les combinaisons sont alors possibles.
Je peux me concentrer sur les couleurs, lever la jambe pour suivre à l'aide de mes doigts de pieds un motif, ou simplement trouver les répétitions et les dénombrer.

J'entre à l'intérieur de cette tapisserie, de ces fleurs, de ces feuillages sous l'insistante surveillance de l'horloge.
Tout est calme, rien ne peut arriver.
Je vient me fixer sur le motif.

Je m'arrête sur un fragment et tente de le reproduire en volume, de lui donner du relief. Le tissu est fragile, le tissu est fatigué, j'entre avec le fil et l'aiguille dans le motif, le tissu craque, je tente de le refaire. Quelque chose vient de se perdre pour laisser la place à autre chose.

Mardi 25 juillet 2017